Admission au Capitaine 200 – Réduction de la durée de service en mer

Une vaste réforme amorcée notamment par le décret du 24 juin 2015 relatif à la délivrance des titres de formation professionnelle maritime et aux conditions d’exercice de fonctions à bord des navires armés au commerce, à la plaisance, à la pêche et aux cultures marines a rénovée profondément la réglementation relative à la formation professionnelle, vise à rénover les cursus de formation, simplifier le cadre réglementaire et enfin moderniser les outils de gestion et d’information des marins. Plus largement, cette réforme s’inscrit dans une volonté de renforcer l’attractivité des métiers de la mer et de former les marins aux nouveaux défis tant sur les plans technique et environnemental que managérial.

Le brevet de Capitaine 200 permet d’exercer soit des fonctions au pont en tant qu’officier chef de quart à la passerelle, second capitaine ou capitaine sur des navires armés à la plaisance professionnelle de jauge brute inférieure à 200, allant au plus à 20 milles des côtes, soit d’exercer des fonctions à la machine en tant qu’officier chargé de quart à la machine, second mécanicien ou chef mécanicien sur tous navires d’une puissance propulsive inférieure à 250 kW.

Modalités du Capitaine Yacht 200

Le brevet de capitaine 200 yacht est un titre marine marchande en complément du brevet de capitaine 200 et conforme à la Convention internationale sur les normes de formation des gens de mer, de délivrance des brevets et de veille dite STCW 95 modifiée en 2010 par les amendements dits de Manille. Ce brevet est délivré aux marins professionnels qui répondent aux conditions de formation pour être en mesure d’assurer les fonctions de capitaine et de chef mécanicien en toute sécurité et dans le respect des réglementations existantes.

Ce titre polyvalent permet de commander des navires de plaisance professionnelle :

  • D’une jauge brute de moins de 200 UMS, c’est à dire concernant en pratique des navires de plaisance de longueur maximale de 24 mètres
  • D’une puissance propulsive inférieure à 250 KW
  • Pour transporter au maximum 12 passagers
  • Pour une navigation à moins de 60 milles d’un abri

Les titulaires du brevet de capitaine yacht 200 peuvent entrer au cours de capitaine yacht 500 pour commander des navires de plaisance professionnelle plus importants. La formation continue offre aux marins les plus compétents la possibilité de progresser jusqu’au brevet de capitaine yacht 3000.

L’une des principales difficultés est son manque de souplesse, notamment en comparaison de son équivalent anglo-saxon du Yachtmaster puisque le candidat, pour être admis à la formation, doit notamment justifier de son aptitude médicale, de 6 mois de navigation effective et de détenir le certificat restreint d’opérateur des radiocommunications

Concernant le Yachtmaster Offshore qui ne constitue pas un titre de commandement au sens de la Convention internationale STCW, mais atteste d’un niveau de compétences en vue d’exercer uniquement la fonction de Capitaine sur un navire de plaisance professionnelle pour une navigation à moins de 150 milles d’un abri, le candidat pour être admis à la formation dispensée en anglais doit notamment justifier de 600 milles nautiques parcourus avec au moins 96 heures de navigation continue.

Réduction de la durée de navigation de 6 à 3 mois pour la formation diplomante

Fort ce de constat, l’arrêté du 2 septembre 2020 publié le 1er novembre portant modification de la condition de service en mer pour l’admission dans certains cursus de formations modulaires conduisant à la délivrance de certains diplômes de la formation professionnelle maritime a réduit la durée du service en mer requis pour l’admission dans certains cursus de formation modulaire conduisant à la délivrance de certains diplômes de la formation professionnelle maritime compte tenu de la situation de crise sanitaire liée à la covid-19.

A ce titre, la durée de service en mer requises pour l’admission dans les cursus de formations modulaires menant à la délivrance du diplôme de capitaine 200 est réduite de 3 mois soit une navigation effective qui passe de 6 à 3 mois

Cette diminution de la durée de services en mer s’applique à l’admission aux formations dont les dates de début et les dates de fin se situent entre le 1er septembre 2020 et le 31 juillet 2021 inclus.

Maintien de la durée de navigation de 12 mois pour l’obtention du brevet

Alors que la durée de navigation pour l’admission en formation Capitaine 200 a été réduite de moitié, en revanche, la délivrance du brevet du Capitaine 200 continuer de nécessiter, en cas de succès à la formation diplômante, 12 mois de navigation pour obtenir le brevet.

La navigation effective exigée pour la délivrance du brevet doit avoir été accomplie à titre professionnel à bord de navires français ou étrangers étant précisé qu’à bord des navires français, cette navigation doit être effectuée sur des navires armés avec un permis d’armement ou un permis de circulation ou sur des navires de l’État.

Toutefois, pour la délivrance des brevets de la filière plaisance professionnelle, la navigation accomplie peut être prise en compte dans d’autres circonstances, pourvu qu’elle présente le même caractère actif et professionnel. Dans ce cas, pour chaque embarquement, le candidat devra présenter un document visé par le capitaine et/ou son employeur.

Enfin, la navigation accomplie à titre privé continuera à ne pas être prise en compte.

Articles en rapportCatégorie : Droit du travail et sécurité sociale, Location, convoyage et charter

Droit du travail et sécurité sociale
10 avril 2020 par Association Legisplaisance

Obligations et responsabilités de l’entreprise maritime et des ports de plaisance en crise sanitaire

Droit du travail et sécurité sociale, Jurisprudence
5 novembre 2020 par Association Legisplaisance

Skipper auto-entrepreneur

Armement, sécurité et secours, Location, convoyage et charter, Responsabilités administrative, civile et pénale
14 février 2020 par Association Legisplaisance

Transport de passagers et navires de plaisance